La crypte

Sous l'abside il existe une crypte qui date de 1867. Elle est pavée d'un dallage noir et blanc antérieur à sa construction. D'après l'architecte des Monuments Historiques, ce dallage pourrait être un réemploi provenant peut-être du couvent des Bénédictines qui occupèrent les lieux de 1653 jusqu'à la Révolution Française.

Cette crypte a la particularité d'être éclairée de façon naturelle grâce à une série d'ouvertures pratiquées au niveau inférieur du chevet.

Au temps du Petit séminaire, elle servait de chapelle de semaine pour la division des élèves de philosophie, les plus âgés.

L'autel, qui a été consacré le 4 mai 1931, était auparavant celui de la chapelle actuelle. Il a été placé dans la crypte en 1947, après la consécration de la chapelle et de son nouvel autel. Le motif central en mosaïque représente les armes données aux maîtres et séminaristes de Conflans par le cardinal Amette : deux rameaux enlacés autour du Sacré-Coeur, l'un de roses, symboles de générosité, l'autre de lys, symboles de pureté. Au-dessous, en exergue, la devise du Petit Séminaire : "Scire et facere" c'est-à-dire "Connaître son devoir et l'accomplir".

Cinq religieux du Petit Séminaire de Paris y sont inhumés :

  • Joseph Trésal (1867-1940) ;
  • Arthur Bridier (1853-1941), qui fut supérieur du Petit Séminaire de 1908 à 1931 ;
  • André Cheutin (1887-1954) ;
  • Jules Legendre (1871-1956) ;
  • Nguyen Ngoc Luu (1906-1962)

 

La crypte est actuellement en cours de rénovation.   

                                 

 

Mentions légales et vie privée (RGPD) Réalisation : Xooloop Studio